lundi 22 avril 2024

L'AATDM 26-07 a rendu hommage au Brigadier chef Alexandre Martin

Crédit photo: Colonel BADIN, Monsieur PREVOST. Tous droits réservés.

Le 28 janvier 2022, l'Association des Anciens des Troupes de Marine de la Drôme et de l'Ardèche, a participé à Bourg lès Valence à la cérémonie d'hommage au Brigadier chef Alexandre Martin, du 54ème Régiment d'Artillerie de Fréjus, mort pour la France le samedi 22 janvier à Gao, au Mali...

... en présence des autorités civiles et militaires.

Extrait de l'allocution du Colonel Michel, Président de l'AATDM 26-07.

Le Brigadier Alexandre MARTIN tombé en opération extérieure au service de la France, a droit à la reconnaissance et à l’hommage du pays. Ce droit est devenu une réalité grâce  à l’action inlassable de nos associations et fédérations d’anciens combattants, mais aussi grâce à certaines  initiatives heureuses prises par le gouverneur militaire de PARIS .   

Mercredi, Alexandre  a eu droit à PARIS au cérémonial solennel désormais en vigueur :  l’hommage  populaire lors du passage du convoi funéraire sur le pont Alexandre 3  et l’hommage officiel aux Invalides en présence des plus hautes autorités militaires et civiles  de notre pays. 

Une ultime cérémonie a eu lieu jeudi  à Hyères au sein de son régiment.    


  Lire la suite

Une vocation à servir affirmée.

Le Brigadier chef alexandre Martin, tout jeune avait eu vocation à se dévouer aux services des autres, à risquer sa vie pour les protéger. 

le jeune pompier volontaire s'engagea à 18 ans au 54ème Régiment d'artillerie, où très rapidement ses qualités de courage, d'engagement, de camaraderie furent remarquées et appréciées. Sa devise: "Tu ne m'empêcheras jamais".

Militaire volontaire, sans cesse désireux d'acquérir des nouvelles compétences, devenu spéclialiste de la lutte contre les drones, il avait déjà servi la France en maints endroits: en Guyanne, en Martinique, avec l'opération Sentinelle, où partout son enthousiasme, son professionalisme, arrivaient à motiver les plus jeunes recrues, à renforcer la camaraderie, la solidarité, l'engagement total au péril de sa vie, si nécessaires pour le succès de nos armes.

Alexandre Martin reposez en paix et vous, ses parents, sa fiancée, si douloureusement et soudainement atteints, soyez fiers, soyez les protecteurs de sa mémoire. Nous lui devons cela.

L'hommage national au Brigadier chef Martin,
le 27 janvier à Hyères.

Le discours de Madame Parly, Ministre des Armées. (14 minutes)

Copyright © 2020-2024 - Association des anciens TDM Drôme-Ardèche - Tous droits réservés.
Joomla est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public.
Template par YOOtheme
Haut de page

On ne peut qu’approuver et encourager ces marques de reconnaissance et de respect. C’est ce que, localement et symboliquement,  nous faisons ici à BOURG lès VALENCE ce matin et que nous renouvelons à chaque disparition de militaire au combat depuis 2011.

En ce moment de recueillement, nous pensons aux 52  soldats hommes et femmes de tous grades , de toutes armes et armées ,  tombés avant lui,  depuis le lancement en 2013, de l’opération « SERVAL ».

Nous n’oublions pas non plus les 9 soldats blessés lors de cette attaque, auxquels s’ajoutent 4 autres blessés au Burkina la même semaine. Nous leur souhaitons à tous un prompt rétablissement. 

La mort d’Alexandre MARTIN survient à un moment critique de notre engagement au SAHEL. Tension internationale préoccupante, dégradation de la situation sur le terrain,  dégradation de nos relations avec les dirigeants du Mali et des pays limitrophes, relations de plus en plus tendues avec les populations locales que nous sommes venus protéger et  qui demandent ouvertement le départ de nos soldats.

C’est dire dans quel contexte, nos soldats remplissent  leur difficile mission. Ils le font avec abnégation  et professionnalisme. Mais  que ressentent t’ils intérieurement,  lorsqu’ils constatent que leurs efforts et sacrifices  n’apportent pas les effets espérés et surtout ne suscitent pas l’adhésion des populations ?

 Situation difficile à vivre . Le doute peut s’installer  sur la finalité de la mission.

 C’est pour cela , que nous devons nous sentir solidaires de leur action. Il est important, qu’ils se sentent compris et encouragés par des Anciens qui, en d’autres circonstances ont pu connaitre, à un moment ou à un autre de leur carrière,  ce sentiment de doute ou d’incompréhension. C’est aussi cela la raison de notre présence ici ce matin.

  

En terminant, je redis une nouvelle fois, que l’initiative prise en 2011, par Yves GUILLOUD, pour sensibiliser nos concitoyens à la mort en opération de nos soldats, doit être poursuivie.  La valeur symbolique de cette cérémonie est, je pense,  désormais comprise de nos associations patriotiques et de nos concitoyens.

En effet, elle permet de témoigner localement de notre soutien à nos armées et aux familles endeuillées.

A la compagne d’Alexandre, à sa  famille,  à ses frères d’arme du 54ème RA  de Hyères , nous présentons nos plus sincères condoléances.

Vive l’Armée française, vive la France.

On ne peut qu’approuver et encourager ces marques de reconnaissance et de respect. C’est ce que, localement et symboliquement,  nous faisons ici à BOURG lès VALENCE ce matin et que nous renouvelons à chaque disparition de militaire au combat depuis 2011.

En ce moment de recueillement, nous pensons aux 52  soldats hommes et femmes de tous grades , de toutes armes et armées ,  tombés avant lui,  depuis le lancement en 2013, de l’opération « SERVAL ».

Nous n’oublions pas non plus les 9 soldats blessés lors de cette attaque, auxquels s’ajoutent 4 autres blessés au Burkina la même semaine. Nous leur souhaitons à tous un prompt rétablissement. 

La mort d’Alexandre MARTIN survient à un moment critique de notre engagement au SAHEL. Tension internationale préoccupante, dégradation de la situation sur le terrain,  dégradation de nos relations avec les dirigeants du Mali et des pays limitrophes, relations de plus en plus tendues avec les populations locales que nous sommes venus protéger et  qui demandent ouvertement le départ de nos soldats.

C’est dire dans quel contexte, nos soldats remplissent  leur difficile mission. Ils le font avec abnégation  et professionnalisme. Mais  que ressentent t’ils intérieurement,  lorsqu’ils constatent que leurs efforts et sacrifices  n’apportent pas les effets espérés et surtout ne suscitent pas l’adhésion des populations ?

 Situation difficile à vivre . Le doute peut s’installer  sur la finalité de la mission.

 C’est pour cela , que nous devons nous sentir solidaires de leur action. Il est important, qu’ils se sentent compris et encouragés par des Anciens qui, en d’autres circonstances ont pu connaitre, à un moment ou à un autre de leur carrière,  ce sentiment de doute ou d’incompréhension. C’est aussi cela la raison de notre présence ici ce matin.

  

En terminant, je redis une nouvelle fois, que l’initiative prise en 2011, par Yves GUILLOUD, pour sensibiliser nos concitoyens à la mort en opération de nos soldats, doit être poursuivie.  La valeur symbolique de cette cérémonie est, je pense,  désormais comprise de nos associations patriotiques et de nos concitoyens.

En effet, elle permet de témoigner localement de notre soutien à nos armées et aux familles endeuillées.

A la compagne d’Alexandre, à sa  famille,  à ses frères d’arme du 54ème RA  de Hyères , nous présentons nos plus sincères condoléances.

Vive l’Armée française, vive la France.