AATDM titre

lundi 22 avril 2024

 

Et au nom de Dieu vive la Coloniale

 

Les rencontres de cohésion entre militaires des Troupes de marine ou anciens des TDM se terminent par le célèbre cri de tradition: «Et au nom de Dieu, vive la coloniale.»

 Au nom de Dieu vive la colonialeToutes les armes et services de l’Armée de terre ont leur saint patron.Charles de Foucauld
Saint Georges pour les cavaliers, Saint Michel pour les parachutistes. Saint Luc pour le Service de santé des armées et bien d’autres encore. Il y a aussi des saintes: Sainte Geneviève pour les gendarmes, Notre dame du Rosaire pour les marins, Notre dame de Lorette pour les aviateurs.

Les Troupes de marine seraient-elles immodestes et auraient-elles poussé la vanité jusqu’à choisir Dieu pour patron. Il n’en est rien. C’est le bienheureux père Charles de Foucauld qui, voyant arriver des troupes coloniales à son secours alors qu’il vivait une situation critique, assiégé par des arabes hostiles, se serait agenouillé, aurait joint les mains et s’est écrié : « Au nom de Dieu vive la coloniale ».

Cette exclamation traditionnelle indispose certains élus.

Lors d’une opération de cohésion armée-nation à Paris, le 14 juillet 2011, des militaires du 1er Rima ont distribué aux parisiens une brochure qui contenait cette expression. Des élus d’Europe Écologie Les Verts s’en sont émus et par deux fois ont proposé, sans obtenir satisfaction, le vote d’une motion :

« Estimant que la colonisation n’a pas été une aventure, qu’elle fut contraire au droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qu’elle ne devrait pas faire l’objet d’une célébration patriotique,

Estimant que l’invocation de Dieu est incongrue dans une brochure présentant au public l’armée laïque de la République,

Estimant que le militarisme n’est pas une valeur de la République française,

Pascal JULIEN et les élu-e-s EELV 1e demandent au Maire de veiller à ce que désormais les unités militaires qu’il invite personnellement le 14 juillet s’abstiennent de toute propagande à caractère religieux, colonialiste et militariste.  »

 Mme Odette Christienne, correspondante Défense et membre du Groupe PSRGA (Socialistes, Radicaux de gauche et apparentés) leur a répondu. Comme elle l’a fait remarquer, l’expression utilisée par les aviateurs, « Et à la Chasse bordel! » n’est « pas une incitation à fréquenter certains lieux », comme « Et au nom de Dieu, vive la Coloniale » n’est pas du prosélytisme religieux. 

Imprimer